Origami : l’art de plier du papier

Origami : l’art de plier du papier

L’origami est connu pour l’art de plier du papier. Cet art, et son nom, est typiquement japonaise et chinoise, le mot étant japonais mais emprunté au chinois.

origami.jpg

Elle a eu une grande influence sur l’histoire de la culture japonaise chez les occidentaux. L’origami représente parfois un animal, une fleur, un objet ou aussi des formes géométriques appelées origami modulaires.

Les origines de l’origami

L’origami tient ses origines des anciens arts populaires chinois, depuis le 6e siècle. Puis l’origami a été apporté au Japon par des moines bouddhistes, et compte parmi les autres arts du papier. Cet art de pliage du papier s’est très vite développé vers les années 1200 dans les usages bouddhistes pour connaître un grand succès. Ensuite, la découpe et la conception de fleurs en papier plié en guise d’amitié se sont ensuite proliférés dans l’art du bushi.

art-du-bushi.jpg

Origami signifie oru en japonais, traduit par plier. Cet art remonte surement à l’ère Edo au Japon, donc entre 1600 et 1870. Au japon, elle vient probablement des cérémonies pendant lesquelles le papier plié servait à orner les tables, notamment avec les pliages en forme de cruches de saké. Mais cet art a aussi été utilisé dans des pratiques religieuses dont la plus connue est le katashiro.

Comment apprendre à faire de l’origami ?

L’origami se pratique généralement sur une base de papier carrée, à partir duquel on obtient les autres formes après une succession de pliages, sans découper la feuille. Il existe d’ailleurs des bases classiques pour le pliage. Ensuite, il faut suivre la continuité du diagramme, un schéma montrant en détail les plis à faire pour arriver à une forme finale. Partant des plis élémentaires, une gamme de pliage montre les figures de base, comme la base de l’oiseau, de la bombe à eau ou autre.